Ingénieur(e) Industrialisation Méthodes et Procédés

Emplois-types regroupés dans ce métier-repère

Responsable industrialisation
Responsable techologies et procédés
Responsable développement process
Ingénieur(e) méthodes
Responsable service méthodes et industrialisation
Responsable service méthodes
Ingénieur(e) process
Methods engineer
Mission générale
L'Ingénieur(e) Industrialisation Méthodes et Procédés recherche la transférabilité de la R&D avec la production et optimise les process de production (équipements d'installation, méthodes, ressources humaines) dans le respect de la réglementation et des règles QHSE. Il/elle participe aux plans de maintenance préventive, à la mise en oeuvre des modes opératoires et à la mise en place des indicateurs de suivi des dysfonctionnements.
Activités principales
  • Contribution à l'avancement des différentes étapes d'un projet de développement industriel, avec les équipes concernées.
  • Organisation des essais pour la modification éventuelle des composants en cours d'essais afin de trouver des produits de substitution.
  • Contrôle de la mise à jour des dossiers de fabrication et des dossiers techniques des équipements.
  • Coordination des activités avec les autres services de R&D et/ ou production, maintenance...
  • Contrôle de la conformité des processus de production par rapport aux référentiels ou aux cahiers des charges.
  • Contrôle de l'application de la réglementation en matière de production et des règles d'hygiène et de sécurité.
  • Conception des protocoles de validation, des instructions de production, des procédures et des modes opératoires.
  • Préconisations pour la mise en place des équipements pilotes et industriels.
  • Coordination et contrôle de la fabrication des lots, pièces et/ ou matériels pilotes pour mise en oeuvre du procédé.
  • Analyser et exploiter les résultats des validations pilotes.
  • Evaluer la fiabilité et la reproductibilité des procédés de développement industriel.
  • Rédaction des rapports de développement industriel, notamment le rapport final de validation.
  • Proposition et mise en oeuvre d'actions visant à l'amélioration continue des procédés existants.
  • Mise en oeuvre des modes opératoires et des plans de maintenance préventive.
  • Réalisation et mise à jour des dossiers techniques des équipements.
Activités éventuelles
  • Selon la taille et l'organisation fonctionnelle interne de l'entreprise, l'Ingénieur Industrialisation Méthodes et Procédés pourra avoir à encadrer une équipe de Techniciens Industrialisation Méthodes et Procédés.
Environnement
Rattachement hiérarchique variable selon la taille et l'activité de l'entreprise: R&D ou Production.
Accès Métier
Variétés de profils selon l'activité:
Médicament Vétérinaire: Vétérinaire, Bac +5 en biologie, Doctorat.
Diagnostic in vitro: Ingénieur Bio, électronique, informatique industrielle etc... Pharmacien, Bac +5 à Doctorat en biologie.
Technologies médicales et dispositifs médicaux : Ingénieur, Bac +5 à dominante mécanique, électronique, biologie, chimie...
Formations complémentaires: Formation biomédicale pour les ingénieurs, Management de projets techniques.
Compétences attendues
Connaissances - savoir
Très bien connaître les domaines scientifiques de l’entreprise, selon son activité : physico-chimie, biochimie, chimie analytique, microbiologie, virologie, immunologie, physiologie, culture cellulaire, pharmacologie, ingénierie du vivant (ex : génie génétique et protéique), génie des procédés, galénique, toxicologie et immuno-toxicologie, biométrie et statistiques…
Compétences comportementales - savoir-être
Esprit d'observation, d'analyse et de synthèse
Capacité à intervenir sur des environnements industriels complexes et hétérogènes
Capacité à proposer des évolutions et améliorations techniques
User de diplomatie et communiquer efficacement
Compétences opérationnelles - savoir-faire
Maîtriser les bases techniques et industrielles nécessaires à son activité
Maitriser les techniques de management de projets techniques
Piloter des projets de développement industriel
Optimiser les procédés et la productivité des équipements
Anticiper, détecter et interpréter des difficultés techniques
Adapter et re-prioriser ses activités et son organisation face aux évolutions et aux contraintes.
Définir des priorités d'action et d'allocation de moyens/ ressources / délais
Analyser et exploiter les résultats des essais de développement industriel
Evaluer la fiabilité et la reproductibilité des procédés de développement industriel
Maîtriser les avancées technologiques récentes
Présenter, argumenter, négocier (éventuellement) avec les sous traitants, partenaires internes et externes
Maîtriser le travail en équipe multiculturelle, pluridisciplinaire et en réseaux.
Anglais courant - lecture, rédaction et communication de documents scientifiques, négociation, animation réunions
Formaliser un cahier des charges
Négocier des délais, des moyens avec les sous-traitants et/ ou avec les fournisseurs
Définir des priorités d'action et d'allocation de moyens/ ressources / délais
Maîtriser les techniques de Management d'équipes
Evaluer, gérer et développer les compétences et les performances individuelles des collaborateurs.
Secteurs d'activité
Dispositifs Médicaux et technologies médicales
Diagnostic in vitro
Médicament et réactif vétérinaire
Activités parapharmaceutiques et cosmétiques
Mobilité
Postes précédents: Ingénieur R&D, Chef de projet R&D, Chef de projet Méthode.
Evolution professionnelle: Responsable Transposition industrielle, Responsable qualité, Responsable Hygiène Sécurité Environnement, Responsable de Production, Responsable R&D.
Tendances d'évolution du métier
Le développement industriel intègre des contraintes réglementaires, environnementales, qualité et économiques. Il vise à concevoir un processus de fabrication des produits/équipements permettant d’optimiser les coûts tout en répondant aux exigences du marché. Ce travail nécessite une vision d’ensemble des processus de production ainsi qu’une dimension innovation importante: la capacité de veille et à faire le lien entre de nouvelles perspectives technologiques et l'utilisation possible pour optimiser les procédés internes est une compétence différenciente, pour concevoir des procédés permettant de produire mieux et moins cher. La capacité à absorber l'accélération et la multiplication de nouvelles technologies est également importante, de même que la capacité à travailler en mode collaboratif, voire multiculturel et transnational lorsque l'entreprise intervient dans un contexte international.