Conducteur(trice) d'équipement de conditionnement

Emplois-types regroupés dans ce métier-repère

Conducteur de ligne de conditionnement
Conducteur d'équipement de conditionnement
Conducteur de ligne automatisée de conditionnement
Pilote de ligne de conditionnement
Mission générale
Le/la Conducteur(trice) d'équipement de conditionnement pilote et surveille un ou plusieurs équipements intégrés permettant de réaliser les différentes étapes d'un procédé de remplissage, conditionnement et emballage de produits, dans le respect des consignes de conditionnement, des règles QHSE et des procédures, tout en garantissant la qualité du conditionnement obtenu. Il/elle réagit de façon pertinente face aux dysfonctionnements, anomalies et non-conformités en s'appuyant sur sa connaissance des produits et des procédés.
Activités principales
  • Enregistrement et suivi des indicateurs de production (mesures ou visuels).
  • Surveillance des paramètres, contrôle des écarts et alerte du Régleur en fonction des écarts constatés.
  • Réalisation des relevés et des mesures liées aux appareils.
  • Mise en circulation et gestion des flux de matières, de produits.
  • Nettoyage, entretien et contrôle des équipements et/ou du matériel.
  • Dépannage sur les équipements pour des pannes courantes.
  • Renseignement et/ou vérification des fiches d'activités et de production (qualité, volume, incidents de fonctionnement, etc..).
  • Participation à des groupes de travail d'amélioration continue.
  • Réalisation d'une ou plusieurs opérations de conditionnement d'un produit.
  • Mise en route, conduite, arrêt remise en condition de redémarrage d'un ou plusieurs équipements de conditionnement en situation normale ou dégradée.
  • Contrôle de la qualité en cours de conditionnement et mise en oeuvre de mesures correctives au niveau des paramètres machine.
  • Préparation et vérification des éléments nécessaires à la mise en conditionnement (fournitures, emballages,...).
  • Formation et tutorat des nouveaux opérateurs de conditionnement.
Activités éventuelles
  • Selon la taille ou l'activité de l'entreprise, le Conducteur d'équipement de production peut également couvrir certaines activités du Régleur: Réalisation des changements de format, vides de ligne et opérations de maintenance de premier niveau* (démontage, nettoyage, contrôle des outillages) dans le cadre des habilitations applicables (*)1er niveau de maintenance : actions simples nécessaires à l'exploitation et réalisées sur des éléments facilement accessibles en toute sécurité, manoeuvres manuelles (Cf Fiche Métier Régleur)
  • Contrôle de la conformité quantitative et qualitative des produits semi-finis et/ou finis, des emballages
Environnement
Conditions de travail et Horaires en lien avec l’activité de production: Travail en continu/Travail sur horaires postés, en atelier, en station debout, en milieu sonore, stérile ou à température variable. Gestes répétitifs, cadencés.
Travail en équipe pluridisciplinaire.
Port d’équipements de protection individuelle.
Accès Métier
Bac professionnel à dominante Production/Productique ou Electro mécanique, Automatismes, Informatique industrielle.
BEP avec expérience en Opérations de production ou conduite d'équipements industriels
CQP « conduite de ligne conditionnement ».
Compétences attendues
Connaissances - savoir
Bien connaitre les équipements et procédés de fabrication industrielle, la métrologie et le paramétrage des équipements ainsi que les caractéristiques techniques des solutions de conditionnement
Selon le domaine d'activité de l'entreprise: Connaitre les bases en mécanique, automatisme industriel, pneumatique, plasturgie, hydraulique, microélectronique.
Compétences comportementales - savoir-être
Capacité à transmettre son savoir et ses compétences techniques
Capacité à suivre et appliquer les Bonnes Pratiques de Fabrication, règles et procédures encadrant son activité
Savoir faire preuve de réactivité dans des situations critiques
Compétences opérationnelles - savoir-faire
Comprendre et savoir suivre des documents de production (schéma, instruction, plan) et des modes opératoires
Identifier pour chaque étape du procédé de conditionnement les différents paramètres, points critiques et risques associés
Organiser son propre travail avec efficacité en respectant les objectifs de productivité et de qualité
Analyser et diagnostiquer les pannes et incidents
Renseigner les tableaux de suivi
Réaliser des interventions techniques, avec outillage usuel: réglages, démontage, nettoyage, remontage de pièces, maintenance simple
Identifier la conformité d'un emballage ou d'un conditionnement au regard de spécifications données
Expliquer de façon précise et exhaustive des données et consignes techniques, des anomalies et dysfonctionnements rencontrés, des informations sur les paramètres du process
Renseigner par écrit/oral des rapports concernant des informations techniques (consignes, incidents, travaux à réaliser, etc.)
Apprécier la qualité des opérations par tous moyens techniques et sensoriels (acuité visuelle, auditive...)
Identifier et définir des améliorations techniques, organisationnelles ou de sécurité
Cf Fiche Métier de Régleur en cas de prise en charge de ces activités par le Conducteur d'équipement de production
Secteurs d'activité
Dispositifs Médicaux et technologies médicales
Diagnostic in vitro
Médicament et réactif vétérinaire
Activités parapharmaceutiques et cosmétiques
Mobilité
Variabilité en fonction de l'activité. Postes précédents: Opérateur de Conditionnement.
Evolution: Régleur, Technicien de maintenance, Agent de planning/ordonnancement.
A plus long terme (avec formation complémentaire le cas échéant): Technicien de laboratoire contrôle, Technicien assurance qualité, Technicien de validation/qualification.
Tendances d'évolution du métier
Les métiers de la production continuent à être confrontés à l’informatisation croissante des équipements de fabrication et de conditionnement et à l’optimisation des lignes de production, tendances nécessitant des compétences techniques supplémentaires et des conditions de travail flexibles. La tendance à l'externalisation de certains pans d'activité impacte également les métiers de la production, considérés comme potentiellement sensibles. En contrepartie de l'optimisation des lignes, il est nécessaire de développer la polyvalence des équipes et des postes afin d'être réactif et de répondre aux nouvelles exigences de production en termes de qualité et de délais.