Chercheur(se)

Emplois-types regroupés dans ce métier-repère

Chargé(e) de travaux scientifiques
Chercheur(se) post-doctorant
Mission générale
Le/la Chercheur(se) va réaliser des travaux de recherche dans le domaine des biotechnologies. Dans le cadre d'un projet de recherche fondamentale il/elle va orienter ses travaux afin d'identifier le mécanisme de fonctionnement d'une molécule/d'un médicament. Selon le domaine d'activité de l'entreprise, il/elle peut aussi travailler en recherche appliquée afin d'identifier, concevoir/synthétiser et tester de nouvelles molécules, de nouvelles voies de synthèses, des améliorations de procédés.
Activités principales
  • Définition, élaboration et coordination du projet de recherche dans son domaine de compétence (Sciences du médical, Sciences du vivant, etc.).
  • Recherche documentaire et bibliographique dans son domaine de compétence.
  • Définition des protocoles, des méthodes de recherche, de recueil et d'analyse de données, et des moyens nécessaires à la réalisation des expériences, et, le cas échéant, analyse préliminaire des risques liés à l'expérimentation.
  • Si applicable: prise en compte des Bonnes Pratiques de Laboratoire dans la planification et réalisation de ses travaux.
  • Réalisation du programme d'expérience défini: calculs, mesures, expériences et observations.
  • Supervision et contrôle du déroulement, de la sécurité et de l'avancement des expériences et des observations scientifiques.
  • Etude, analyse et exploitation des données et des résultats d'expériences.
  • Contrôle de la cohérence des résultats des expériences au regard des hypothèses formulées.
  • Recherche et définition des nouvelles pistes d'investigation.
  • Rédaction de rapports, de modes opératoires, publications, mémoires des travaux de recherche, d'études scientifiques.
  • Restitution et explicitation des résultats des études et des avancées scientifiques en interne/externe.
  • Recherche de financements, de partenariats de recherche et contractualisation de ces accords.
Activités éventuelles
  • Variabilité des activités en fonction de l'activité de l'entreprise: Conseiller les autres chercheurs, institutionnels, entreprises et leur apporter un appui scientifique.
  • Concevoir des modèles théoriques (calcul, simulation, modélisation, ...).
  • Conception et adaptation du matériel nécessaire à la réalisation des expériences scientifiques.
  • Définition et suivi du budget d'une structure.
  • Direction d'un service, d'un laboratoire de recherche.
  • Le secteur d’application des recherches fait aussi varier l’activité du Chercheur: molécules et mécanismes biochimiques, biomarqueurs (médicament vétérinaire) mécanismes biochimiques, mise au point de nouveaux tests, de technologies d’analyses et/ou leur intégration dans un système complet (DIV), matériaux et matériels (DM).
Environnement
Rattaché au sein d'un laboratoire de recherche.
Accès Métier
Doctorat dans son domaine de recherche: biologie, pharmacologie, biochimie, génétique, microbiologie, génie biotechnologique, chimie, etc.
Compétences attendues
Connaissances - savoir
Très bien connaître les bases scientifiques liées à son domaine de recherche: biologie, pharmacologie, biochimie, génétique, microbiologie, génie biotechnologique, chimie
Compétences comportementales - savoir-être
Esprit d'observation, d'analyse et de synthèse
Sens des délais et du résultat afin d’évaluer et d’optimiser le temps et les moyens nécessaires pour la réalisation des différentes étapes des projets
Compétences opérationnelles - savoir-faire
Définir différentes approches prenant en compte les paramètres et contraintes applicables (scientifiques, médicales etc.)
Sélectionner les données ou informations quantitatives ou qualitatives les plus pertinentes au regard de l'étude ou du projet
Élaborer une méthodologie et des modes opératoires
Choisir/construire les outils et méthodes en cohérence avec le projet de recherche
Utiliser des méthodes expérimentales correspondant à l'état des connaissances dans son domaine
Élaborer une explication théorique à partir de faits expérimentaux
Concevoir et mettre au point de nouvelles méthodes, modes opératoires, modèles ou techniques scientifiques
Synthétiser et rédiger des informations sous forme de rapports, de fiches techniques, de procédures, de protocoles
Utiliser des outils de veille (outils de travail collaboratifs, moteurs de recherche, etc.)
Maîtriser les logiciels métiers appliqués à son domaine ainsi que les logiciels internes développés par l'entreprise
Maîtriser l’anglais courant - lecture, rédaction et communication de documents scientifiques, animation de réunions
Transmettre une information précise, en l'étayant sur des faits et données vérifiées
Savoir faire la promotion de ses activités et des résultats de ses travaux
Maîtriser le travail en équipe multiculturelle, pluridisciplinaire et en réseaux
Concevoir et mettre au point de nouvelles méthodes, modèles ou techniques scientifiques
Intégrer les contraintes réglementaires, budgétaires et les bonnes pratiques
Maîtriser les techniques de Management d'équipes
Animer, mobiliser et coordonner une équipe pluridisciplinaire
Maîtriser les techniques de gestion de projet (expression des besoins, cahier des charges, planning…), les bases de gestion financière et les différents outils associés
Gérer un projet dans un cadre très contraint et à enjeux importants pour la santé
Secteurs d'activité
Dispositifs Médicaux et technologies médicales
Diagnostic in vitro
Médicament et réactif vétérinaire
Activités parapharmaceutiques et cosmétiques
Mobilité
Postes précédents: Chercheur thésard.
Evolution: Responsable de projets R&D, Responsable de laboratoire de Recherche.
Tendances d'évolution du métier
Le Métier de Chercheur n'échappe pas à la montée en puissance de la gestion administrative, qu'elle soit d'origine réglementaire, normative, ou justifiée par le suivi des Bonnes Pratiques de Laboratoire. La capacité à absorber rapidement ces tâches et à être organisé est d'autant plus importante à développer. La gestion des financements et des partenariats par le Chercheur est également une donnée relativement nouvelle qui nécessite de savoir mettre en avant ses travaux et ses résultats au-delà de sa sphère de travail immédiate. Les équipes de recherche doivent plus que jamais apprendre à travailler en réseau et à l’international, développer un langage commun et savoir travailler avec des salariés issus de tous types d’environnements, de cultures et de pratiques différentes (startup, universités, hôpitaux, acteurs publics, prescripteurs, patients...). Ce nouveau contexte nécessite de développer son leadership, sa capacité à expliquer et à défendre un point de vue face à une diversité d’interlocuteurs, à travailler en mode collaboratif.